© 2017 par ACH - Aurélie Charpentier.

Rechercher
  • ACH

EGOSYSTEME

Il y a déjà quelques mois de cela (oui j'ai un peu délaissé ce blog... explications à venir ;) ), lors d'un séjour parisien avec mon pote BRAGA, nous sommes allés visiter l'Aérosol dans le 19ème. Grand lieu dédié au street art et à la culture urbaine. La tentation d'y réaliser un mur était grande... Ni une ni deux, épaulés par Laura, nous leur présentons notre taf et ils nous proposent un mur... Certes pas des mieux placés mais un graaaaaand mur ! 7mx5m... Jusqu'à présent j'étais trop plongée dans mon travail du bois et ses diverses techniques, pour m'intéresser à la bombe. Puis, un de mes traits de caractère qui m'a déjà porté préjudice, je ne supporte pas surfer sur la vague... Faire de la bombe pour faire comme les autres, car c'est ce qui est à la mode, me débecte. Si j'avais ça dans le sang, j'en aurais surement fait bien plus tôt et pas de façon commerciale. Là, le défi était trop tentant : Je ne pouvais m'acheter tout le matériel nécessaire pour le réaliser à ma façon (peinture, rouleaux et pinceaux qui ne seraient jamais rentrer dans mes bagages déjà conséquents) et mon "prof/pote" est extrêmement bon ! Alors je me suis lancée...





 J'ai eu des moments laborieux, d'autres "rieux".  ;) Cette fresque a tout un sens...  Nous avions réaliser une œuvre y ressemblant lors d'un live painting à 4 mains, sur une planche de 170 x90 cm, dans notre galerie éphémère Trait Public à Marseille. Tom travaillait à la bombe et Posca, moi en gravure et peinture. Cette image nous tient à cœur. Elle résume, en quelques traits notre société de consommation : A force de surconsommer, on finit par se consommer soi-même. Un chouette moment et un grand défi en compagnie d'un grand artiste.



Je vous invite à aller visiter sa page : https://www.facebook.com/bragalast1/



Un nouvel article est à venir ! Des nouveaux tableaux, des déplacements à gogo, et le pourquoi du bye bye l'Ardèche. Ah oui... Et bonne année tout le monde ! :)

0 vue