© 2017 par ACH - Aurélie Charpentier.

Rechercher
  • ACH

"Il faut tuer la femme objet."

Depuis quelques temps j'ai entrepris une nouvelle série d'un genre plus militant : Genre humain.

J'ai toujours aimé travailler et mettre en avant les femmes : leur sensibilité qui fait leur puissance, leur douceur qui porte leur force. Gommer leurs injustices subies par quelques coups de pinceaux ou de ciseaux à bois. Comme une volonté d'effacer tous préjugé de genre, toute pseudo faiblesse inventée par de vrais faibles. Comme une vérité qui s'extrait de la matière : Nous sommes puissantes. Les derniers tableaux réalisés reflétaient cette intention. Mais quelque chose freinait mon engouement... J'étais entrain de tomber dans le piège que je critiquais : J'utilisais des femmes correspondant aux canons esthétiques "bons pour vente". Je me devais de défaire la femme de son enveloppe corporelle. De, pour citer Georges Braque, "Tuer l'objet".

Je peux enfin dire que je suis satisfaite de ce travail, qui amorce, je le pense, de belles expériences. le fond comme la forme expriment ce que je cherchais depuis longtemps : un début de destructuration lisible sur fond de militantisme justifié.

A venir : La suite des découpes et le rendu final sur les 3 premiers tableaux de la série "Genre Humain".

Bonne semaine à vous !

0 vue